Des imprimantes 3D dans les écoles… (ECH-ENO-ESU-EPI-ECA-EGA-ECE)

Ecrit par Education sur . Publié dans 1. Les langages pour penser et communiquer, 2. Les méthodes et outils pour apprendre, 4. Les systèmes naturels et techniques, Carré, Centre, Charruauds, Epinette, Garderose, Nord, Récré-ateliers, Sud

La  consolidation des équipes d’animation périscolaire dans leur technicité et la qualité des liens partenariaux avec l’inspection de circonscription de l’Education Nationale figurent parmi les enseignements tirés de la mise en œuvre du Projet Éducatif de Territoire (PEdT) libournais sur la période 2014-2017.

Pour aller encore plus loin dans ses ambitions éducatives, la Ville a donc souhaité proposer un avenant à son PEdT pour la période 2017-2020, en cohérence avec ces enseignements mais aussi avec de nouveaux objectifs, parmi lesquels figurent « Les apprentissages par l’innovation technologique ».

Et c’est avec le soutien de l’équipe pédagogique de la Circonscription Libourne 1 que la Ville a décidé d’équiper l’ensemble de ses écoles élémentaires d’une imprimante 3D d’ici fin 2017 et d’apporter à ses équipes d’animation, ainsi qu’aux enseignants concernés, un temps de formation conjoint pour développer des projets communs et complémentaires autour de cette nouvelle technologie.

Pour ce faire, 3 modules de formation partagée seront proposés d’ici la fin de l’année, avec des imprimantes… livrées en kit !

montage_imprimante_3d_6

 

Loin d’être une contrainte, ce montage « par soi-même » permettra aux utilisateurs d’être plus autonomes au quotidien dans la gestion technique de l’appareil.

Le premier module « Montage accompagné » s’est déroulé en deux après-midis, les mercredis 15 et 22 novembre 2017, pour permettre :
• Le montage de l’imprimante ;
• Son étalonnage et sa calibration ;
• La première utilisation du Logiciel CURA by DAGOMA (interface d’impression) ;
• La première impression.

montage_imprimante_3d_4 montage_imprimante_3d_2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le second module, « Découverte de l’impression 3D », organisé le 29 novembre après-midi, abordera :
• Les bases de l’impression 3D ;
• Les différents matériaux utilisables via l’imprimante et leur utilisation ;
• L’utilisation au quotidien de l’imprimante (chargement de filament, changement du support d’accroche, maintenance préventive) ;
• La découverte des bibliothèques « clés en main » d’objets à imprimer depuis Internet ;
• L’utilisation de logiciel gratuit de modélisation TinkerCAD pour la création originale, le détournement ou la personnalisation d’objet.
• La réalisation d’une création originale.

En parallèle, la Ville et les conseillers pédagogiques travailleront de concert au développement de “scenarii pédagogiques”, pour proposer des fiches-projets à destination des enseignants (en lien avec le Socle Commun des apprentissages/ le langage : développement d’une problématique dont la résolution passe par l’impression 3D) et des animateurs (contenus ludiques incluant obligatoirement la notion d’intérêt général : tout projet d’impression doit servir la collectivité de l’école).

Un projet ambitieux, une innovation pédagogique unique dans l’Académie -voire peut-être en France, en cycle élémentaire ?-, une belle démarche institutionnellement partagée, le tout au profit des enfants scolarisés dans nos écoles qui pourront découvrir cette nouvelle technologie et bénéficier des apprentissages qui l’accompagnent dès le retour des vacances de noël !

Pour approfondir le sujet :

– Un lien vers un dossier pédagogique : *Clic*

– Une petite vidéo pour comprendre “Comment ça marche, une imprimante 3D ?” : *Clic*

– Une visite dans un atelier d’impression : *Clic*

Du vendredi 13 à Halloween… (EPI)

Ecrit par Education sur . Publié dans Epinette

Ah, le vendredi 13 !

Il y a ceux qui pensent qu’il porte chance, les autres qu’il amène le malheur ! Sans doute en reste-t-il quelques uns pour ne pas se poser ce genre de questions…

Qui peut savoir dans quel camp se trouvaient les 3 équipes qui se sont affrontées à l’école primaire de l’Epinette, le vendredi 13 octobre dernier, au cours d’une compétition effrénée de Thèque ?

Si l’on présente généralement ce sport collectif comme une variante du Baseball, on oublie souvent de reconnaitre ses origines normandes. Il faut dire que dans la forme, la Thèque s’apparente effectivement à son cousin (ou petit-fils ?) américain* : dans un cas comme dans l’autre, des batteurs ont à renvoyer la balle avant de faire le tour d’un terrain délimité, sans se faire éliminer par les adversaires.

A l’Epinette, cette confrontation a fini par une égalité parfaite entre les 3 équipes participantes. Si le référent-école, pris dans le feu de l’action, déplore de n’avoir pu prendre de photos, nous le croirons sur parole quand il nous dit que cette soirée parents-enfants a été un franc succès, avec notamment la présence de nombreux papas prêts à défendre la couleur de leur équipe.

Des photos, nous en avons néanmoins quelques-unes, d’autres temps forts qui ont ponctué le rythme périscolaire de ce début d’année.

Comme par exemple le loto du 19 octobre, activité traditionnelle dont le succès ne se dément jamais, avec 90 participants pour cet opus :

loto_epi_19102017_2                          loto_epi_19102017_3

 

… Ou encore cette confection de masques, le 23 octobre dernier, qui présage d’un Halloween riche en bonbons et en farces, cette année !

halloween_epi_23.10.2017_1

 

* Le Baseball est le 3ème sport le plus pratiqué aux USA, après le Football américain et le Hockey sur glace, et devant le Golf ou le Basketball : source Wikipédia 2017

Plus belle mon école, fleurissons-la ! (Nord – Charruauds – Sud – Garderose – Epinette – Carré – Centre)

Ecrit par Education sur . Publié dans 3. La formation de la personne et du citoyen, 4. Les systèmes naturels et techniques, 5. Les représentations du monde et de l'activité humaine, Carré, Centre, Charruauds, Epinette, Garderose, Nord, Sud

Pour accompagner la Ville dans sa démarche de fleurissement participatif (Clic), qui mieux que de jeunes jardiniers amateurs, enthousiastes et volontaires pour passer à l’action ? Petit bilan de ce printemps 2017, riche en projets fleuris pour les accueils périscolaires…

Sur l’école primaire du Nord-Saint Exupéry, les enfants ont décidé d’œuvrer pour leurs jeunes camarades de la maternelle, en fabriquant des jardinières, avec du bois de récupération, qui sont venues agrémenter le « jardin des petits », par ailleurs travaillé avec les enseignants dans le cadre du projet d’école.

Les primaires du Sud et de l’Epinette se sont lancées dans l’aménagement d’un espace fleuri, devant le bâtiment périscolaire pour l’une, en bordure de parc pour l’autre, qui a vu s’épanouir ces dernières semaines des pétales de toutes formes et couleurs, pour le plus grand ravissement des enfants et des insectes de passage.

A l’élémentaire Carré, ces derniers sont carrément invités à s’installer, avec la création d’une petite maison dédiée à leur habitation, qui trouvera sa place dans le fameux « jardin zen » périscolaire.Carré_printemps_5

Fameux, car ce jardin a fait l’objet d’un projet qui n’a pas attendu le printemps pour voir le jour. Inauguré en décembre dernier, les enfants se sont faits terrassiers, jardiniers et paysagistes pour imaginer cet espace vert –dans un environnement par ailleurs très urbain-, dédié au calme et à la contemplation, permettant tout au long de l’année de s’interroger sur des notions telles que la biodiversité et l’écologie.

Carré_printemps_1Carré_printemps_2Carré_printemps_3Et ce ne sont pas les petites grenouilles, depuis venues s’installer dans le bassin pour tenir compagnie aux poissons, qui vous diront le contraire…

Carré_printemps_4

(Vous pouvez agrandir la photo pour vous aider à trouver la grenouille…) 

Pour en finir sur ce jardin extraordinaire,  souhaitons la bienvenue aux deux derniers arbustes qui viennent d’y trouver leur place, un érable japonais et un pommier nain.

Pour l’élémentaire de Garderose, c’est non seulement le plaisir de planter collectivement des graines qui a marqué le printemps, mais aussi la volonté du Club Initiative périscolaire de profiter de l’occasion pour sensibiliser les parents à la protection de l’environnement. C’est ainsi que se sont vus être implantés à l’entrée de l’école un panneau « anti-mégots » et une boîte à idée pour embellir le site, le tout fabriqué par les enfants.

Dans les sites du centre-ville, les ateliers du printemps ont été l’occasion de planter des fleurs de rocaille et des plantes aromatiques dans un massif dédié à cet effet et dans des caisses en bois décorées par les enfants. Et pour sensibiliser leurs parents à la découverte du fruit de leur labeur qui vient agrémenter la cour, quoi de mieux qu’un atelier de création de fleurs en papier comme support d’invitation ?

Enfin, l’élémentaire Charruauds n’a pas été en reste dans cette célébration printanière,  avec la création de massifs surélevés autour des arbres de l’entrée de l’école, délimités par une bordure en osier et abritant aujourd’hui des plantes vivaces qui demandent peu d’arrosage. Et toujours dans sa démarche de réemploi d’objets recyclés, l’équipe périscolaire a aussi proposé la création de jardinières, certaines murales, dans de vieux bidons ayant retrouvé une nouvelle jeunesse après être passés sous le pinceau expert et coloré des enfants.

Charruauds_printemps_1Charruauds_printemps_3Charruauds_printemps_2

“Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir”, a pu dire Matisse. Et sans doute plus encore dans les écoles libournaises, en ce printemps 2017…

Pas d’échecs sans victoire (Carré – Centre – Charruauds – Epinette – Garderose – Nord – Sud )

Ecrit par Education sur . Publié dans 2. Les méthodes et outils pour apprendre, Carré, Centre, Charruauds, Epinette, Garderose, Nord, Récré-ateliers, Sud

Depuis la rentrée 2014, dans le cadre des récré-ateliers, les enfants ont notamment l’opportunité de s’initier à la pratique des échecs avec l’association l’Echiquier Libournais.

Pour faire suite aux récré-ateliers “Je joue aux échecs” mis en place dans les écoles primaire du Sud et élémentaire du Centre du 19 septembre au 2 décembre 2016, l’Échiquier Libournais a invité cette année encore, le 3 décembre dernier, les élèves initiés à participer à leur premier tournoi d’échecs.

Les nouveaux joueurs, récemment diplômés au premier grade du  “Pion d’honneur” de la Fédération Française des Échecs (FFE), ont ainsi pu mettre en avant leur sens tactique à partir des connaissances acquises pendant les ateliers, qui valorisent leurs aptitudes au calcul, à la concentration et à la prise de décision.

8 participants ont relevé le défi. Au final, c’est Victor qui a remporté le tournoi devant sa sœur Daphné, augurant de belles revanches à la maison. Les 4 premiers finalistes, Victor, Daphné, Nicolas et Antoine passent donc le grade supplémentaire du “Fou d’honneur”, alors que les autres participants sont promus “Cavaliers d’honneur”.

echec_ece

Une expérience à la fois conviviale et studieuse qui devrait être renouvelée à l’issue de chaque cycle d’initiation pour le plus grand plaisir des enfants et des parents concernés, qui ont été nombreux cette année à assister au tournoi.

Du 5 décembre 2016 et au 17 février 2017, ce sont les écoles primaires du Nord et de l’Épinette qui ont pu accueillir cette initiation aux échecs, avant les autres sites scolaires qui en bénéficieront sur les prochaines périodes de récré-ateliers.

Le Biblio’troc, ça continue ! (Carré – Centre – Charruauds – Epinette – Garderose – Nord – Sud )

Ecrit par Education sur . Publié dans 1. Les langages pour penser et communiquer, 3. La formation de la personne et du citoyen, Carré, Centre, Charruauds, Epinette, Garderose, Nord, Sud

Fin novembre dernier  a eu lieu la deuxième journée « Biblio’troc » sur les écoles élémentaires et primaires.

Dans la continuité de l’expérience menée l’an dernier, a été défini sur chaque site un espace dédié à l’échange de livres entre les enfants. Ceux qui le souhaitent, avec l’accord de leurs parents, alimentent cet espace en apportant de chez eux un ou plusieurs livres, revues et/ou magazines en bon état.

A titre d’exemple, à l’école élémentaire des Charruauds, la référente de l’école est revenue sur cette journée : « Un grand merci à Romane  qui a fait un don d’une trentaine de livres pour le troc. Un plaisir partagé qui a fait le bonheur de tous les enfants fréquentant l’accueil périscolaire et qui viennent à tour de rôle se régaler de lectures nouvelles. « J’avais besoin de faire de la place, il y a longtemps que j’y pensais ! », nous a dit Romane en déballant les livres de son sac. Ce fut aussi pour elle l’occasion de discuter de quelques-unes de ses lectures favorites. Des copines les avaient lus, un cercle de lecture improvisé est né, d’autres enfants ont dit qu’ils en amèneraient aussi … et c’est reparti pour le troc cette année ! »

Le cercle de lecture en pleine discussion

Le cercle de lecture en pleine discussion