Articles marqués avec ‘exposition’

Voyage en Corée du Sud ! (Récré-atelier – Nord)

Ecrit par Education sur . Publié dans 5. Les représentations du monde et de l'activité humaine, Nord, Récré-ateliers

Sur la dernière période des récré-ateliers de cette année scolaire 2015-2016, une dizaine d’enfants de l’école primaire du Nord sont parties en voyage… en Corée du Sud ! Une destination dépaysante et haute en couleurs avec laquelle elles se sont familiarisées au fil des séances…

Rien de tel pour partir à l’aventure d’une culture que de découvrir sa gastronomie… Les enfants ont ainsi pu goûter au kimchi, plat traditionnel coréen à base de chou chinois mariné au piment. Verdict : « Ça pique, mais c’est bon ! ». Les voilà prêtes à continuer le voyage…

kimchi2

La Coré du Sud, c’est également un alphabet différent du nôtre, que les enfants ont pu appréhender en chantant la comptine Gom se mari, évoquant 3 ours : Papa Ours, Maman Ours et Bébé Ours. De quoi leur rappeler des souvenirs… Tout comme ce conte traditionnel, « Frère Lune et Sœur Soleil », dans lequel un tigre, après avoir dévoré la maman des deux jeunes héros, montre patte blanche pour qu’ils lui ouvrent la porte de la maison… Même à l’autre bout du monde, on retrouve des références communes !

Les enfants ont ensuite pris plaisir à jouer à des jeux traditionnels : le ttakji, jeu à réaliser à partir de papier coloré que l’on plie jusqu’à l’obtention d’un carré, que l’on doit jeter sur le carré de l’adversaire, avec l’objectif de la retourner ; et des jeux de baguettes.

ttakji1

ttakji

baguettes

L’association Beongae a proposé aux petites voyageuses une initiation au samulnori, ensemble de percussions coréennes. Découvrez leur prestation en vidéo en cliquant sur le lien…

Récré-atelier Samulnori – Ecole du Nord (Libourne) par education-libourne-aloa

C’est ensuite le costume coréen – le hanbok – qu’elles ont découvert en décorant leur propre vêtement, avant de réaliser un montage les conduisant dans les rues de Séoul, dans les montagnes ou les palais coréens. Elles ont également décoré des masques, reprenant le drapeau, leurs prénoms en coréen ou encore des motifs traditionnels. Puis elles ont imaginé une suite au conte « Le tigre aux sourcils blancs », dans lequel un tigre magique confie à une petite fille l’un de ses sourcils blancs, qui lui donne de pouvoir de voir dans le cœur des hommes…

hanbok

hanbok2

Lors de la dernière séance, elles ont présenté le fruit de leurs découvertes à leurs camarades grâce à trois ateliers : ttakji, conte et bingo de la Corée du Sud. Ce fût également l’occasion de présenter leurs masques et hanboks, et de faire voyager à leur tour les petits curieux venus partager ce moment avec elles…

derniere

derniere1

derniere2

Soirée Toute-en-Culture (Charruauds)

Ecrit par Education sur . Publié dans 1. Les langages pour penser et communiquer, 5. Les représentations du monde et de l'activité humaine, Charruauds

Vendredi 19 juin 2015 a été l’occasion pour les enfants de CP-CE1, ainsi que pour leurs familles, de participer à une soirée haute en émotions culturelles ! Tout a débuté à 18h30, heure à laquelle le ruban d’inauguration de l’exposition « Mosaïques et bouts de Nous » – projet mené tout au long de l’année par les enseignantes des classes de CP et CE-CE1, accompagnées de l’animatrice-plasticienne municipale en temps scolaire – était symboliquement coupé pour offrir à tous l’accès au hall de l’école…

100_1489

100_1493

Parents et enfants découvraient ainsi le fruit d’un travail collectif ayant amené les enfants à travailler sur l’évolution de l’art de la mosaïque à travers l’Histoire, et à aller notamment à la rencontre d’une sculptrice hors-normes, Niki de St Phalle, connue pour ses célèbres Nanas…

La soirée continuait par la représentation d’une pièce de théâtre,« Le loup est revenu », à l’initiative de la classe de CP-CE1. Etait ainsi contée l’histoire de Monsieur Lapin, voyant tour à tour ses amis (les Trois Petits Cochons, le Petit Chaperon Rouge, Pierre, Madame Chèvre et ses chevreaux…) se réfugier chez lui, effrayés par la terrifiante nouvelle du retour du célèbre Grand Méchant Canidé…

100_1506

La représentation terminée ne sonnait pas pour autant la fin des festivités puisqu’il était ensuite proposé aux familles de participer à un « happening », une « performance » autour de deux œuvres réalisées en classe en hommage à Tony Cragg et – de nouveau – à Niki de St Phalle.

ech_peinture

A l’image des «tirs » de cette dernière (voir la vidéo de l’INA), chacun avait la possibilité d’apporter sa pierre à l’édifice créatif, en tirant non pas avec un fusil comme l’artiste mais avec un œuf empli de peinture sur l’une des deux œuvres réalisées en classe… Chaque œuf partait accompagné d’un vœu.

100_1527

Au regard du résultat, nul doute qu’ils se sont tous réalisés !

Soirée Astro-Nord (Nord)

Ecrit par Education sur . Publié dans 4. Les systèmes naturels et techniques, Nord

Vendredi 17 avril 2015, les enfants de l’accueil périscolaire de l’école primaire du Nord étaient conviés – avec leurs familles – à participer à la soirée Astro-Nord, à partir de 21h, au parc Berthon.

Pour l’occasion, le système solaire était à l’honneur : maquette, expositions, vidéos… sans oublier la fusée pour partir faire un tour dans la lune !

systeme_solaire

Mais que serait une soirée Astro-Nord sans la présence d’un télescope ? Pointé sur Jupiter, il a permis à chacun de découvrir la planète et 3 de ses satellites…

telescope

Autre grand moment : le safari des planètes !
Imaginez un instant que le parc Berthon soit le système solaire… Vous y êtes ? Très bien. Imaginez maintenant que toutes les planètes y soient présentes, à l’échelle… Le soleil, à un bout du parc, et loin, loin, à l’autre bout, Neptune, 8ème et dernière planète du système solaire. A cette échelle, Jupiter – la plus grosse des planètes, avec un diamètre 11 fois plus grand que celui de la Terre – ne fait que 0,02 mm… Géante gazeuse devenue planète de poche.

jupiter

Vous voyez le petit point sur le cube rouge ? C’est Jupiter !
[Cliquez pour agrandir]

L’aventure ne serait pas complète si l’on oubliait les folles expériences à base d’amidon de maïs, à mélanger avec un peu d’eau pour obtenir une pâte visqueuse qui se solidifie lorsqu’on la manipule… avant de redevenir instantanément visqueuse lorsque l’on s’arrête.

maizena

Et le chamboule-tout à la nitroglycérine du savant fou, qui a remporté un franc succès tout au long de la soirée…

savant

Un beau moment de découverte, d’échanges et de partage.
Jamais l’expression « des étoiles plein les yeux » n’a eu autant de sens…

astronord

Du bois & de la couleur sur les murs ! (Nord)

Ecrit par Education sur . Publié dans 1. Les langages pour penser et communiquer, 5. Les représentations du monde et de l'activité humaine, Nord

Vendredi 13 février 2015, les parents des enfants fréquentant l’accueil périscolaire de l’école primaire du Nord étaient conviés à découvrir – autour d’un café et de petits gâteaux – les créations de leurs enfants, exposées aux murs de la maison Berthon !

En effet, depuis le début de l’année, les enfants ont été invités à faire appel à leur créativité en confectionnant des « masques monstrueux » en bois recyclé. Bill le Borgne, Frankenstein, Mercromor, Cyborg… : les enfants n’ont pas manqué d’imagination pour rebaptiser leurs créatures…

masques

[Cliquez pour agrandir.]

… ni pour fabriquer de jolies chaises colorées !

chaises

Parallèlement, ils sont également partis à la rencontre d’artistes majeurs (Picasso, Mondrian, Klee…), dont ils ont réinventés les œuvres avec leurs palettes et leurs pinceaux…

artistes artistes2

[Cliquez pour agrandir.]

Vous avez aimé cette exposition, les activités proposées à votre enfant..? N’hésitez pas à laisser un petit mot dans la « box » !

box

Exposition à découvrir jusqu’à fin mars 2015…

Exposition “Mon paysage dans l’objectif” (Charruauds)

Ecrit par Education sur . Publié dans 3. La formation de la personne et du citoyen, 4. Les systèmes naturels et techniques, 5. Les représentations du monde et de l'activité humaine, Charruauds

expok

Du 18 novembre au 17 décembre 2014, au détour des couloirs, les enfants de l’école élémentaire des Charruauds ont eu la chance de découvrir l’exposition « Votre paysage dans l’objectif », proposée en partenariat avec le Conseil Général de la Gironde.

L’objectif de cette exposition ? Faire participer les citoyens du département à une consultation sur les représentations qu’ils ont de leur cadre de vie. Mais ce projet va plus loin : il revêt une vraie dimension scientifique, puisque les contributions ont été analysées par des sociologues du Centre Emile Durkheim, de l’Université de Bordeaux Segalen.demarche

317 personnes ont ainsi apporté leur pierre à l’édifice en proposant une photo du paysage le plus représentatif de leur cadre de vie, accompagné d’un texte explicatif. Ce sont quelques-unes de ces participations que les enfants de l’école ont pu découvrir un mois durant, et partager avec leurs parents lors de la soirée du 8 décembre 2014…

Ce soir-là, les familles présentes ont eu le plaisir de découvrir l’exposition à travers un autre regard : celui d’un des sociologues ayant collaboré au projet.

 

Après avoir présenté la démarche de ce travail, celui-ci a exposé les 3 grandes thématiques présentées, faisant du paysage…

 

un sujet de débat : paysages à protéger (forêts, littoral, plages polluées, espaces ruraux… que l’Homme détruit, mais dont – paradoxalement – la sauvegarde dépend), mais aussi paysages dérangeants, espaces détruits par l’urbanisation, la pollution visuelle des entrées de ville ou des zones commerciales…

them1

 

le reflet d’une identité, avec des photos d’intérieurs, d’un cadre de vie très individuel, qui s’étend peu à peu vers l’autre, s’ouvre sur l’extérieur : le jardin, la rue, mais également sur des paysages iconiques du territoire tels que les vignes, le bassin d’Arcachon ou encore la dune du Pyla.

them2

 

la perception d’usages : « mon cadre de vie, c’est là où je fais le plus de choses », là où je travaille, où j’étudie, où je sors… avec une notion forte de temporalité, les usages étant différents en fonction des temps.

them3

Le sociologue explique également l’importance de faire se croiser texte et image, l’un(e) ne prenant tout son sens qu’accompagné(e) de l’autre. La photo n’est d’ailleurs qu’un prétexte pour « dire des choses », un formidable outil de concertation qui favorise la communication.

Cette soirée fut également l’occasion de présenter aux familles le projet pédagogique – à la fois scolaire et périscolaire – qui accompagne cette exposition, et vient donner un sens encore plus fort à la démarche.

En effet, si l’exposition a désormais quitté l’école, un projet a pour objectif de prolonger les interrogations et les échanges qu’elle a pu susciter : pourquoi ne pas créer une collection de photographies de paysages de l’école, vus par les enfants, qui prendrait la forme d’une mosaïque ? Là encore, de l’individuel vers le collectif.

Il s’agit d’interroger le regard des enfants sur le monde qui les entoure, et de leur permettre de laisser une trace de leur vision du « paysage » de leur école : à l’extérieur (des murs ocres au goudron de la cour, en passant par les animaux de la ferme mitoyenne), mais aussi à l’intérieur. Quoi de plus quotidien pour eux, en effet, qu’une salle de classe, qui offre néanmoins une infinité de lignes, de formes, de couleurs, de matières… ? Et autant d’angles de vue différents que d’enfants.

De mi-mars à mai 2015, une sélection de clichés sera mise en page afin de constituer un catalogue de l’exposition – carnet-mémoire pour chaque enfant de l’école – et ces derniers s’interrogeront sur les « paysages sonores » les mieux à même d’accompagner leur exposition, qui devrait être inaugurée début juin 2015.

expo5

En attendant, l’exposition originale du Conseil Général rejoindra mi-janvier l’école élémentaire de Carré, questionnera de nouveaux enfants, évoquera de nouveaux paysages, s’accompagnera de nouveaux projets… Car si les écoles se suivent, il est évident qu’elles ne se ressemblent pas.

A découvrir prochainement !