Articles marqués avec ‘exposition’

Exposition “Mon paysage dans l’objectif” (Charruauds)

Ecrit par Education sur . Publié dans 3. La formation de la personne et du citoyen, 4. Les systèmes naturels et techniques, 5. Les représentations du monde et de l'activité humaine, Charruauds

expok

Du 18 novembre au 17 décembre 2014, au détour des couloirs, les enfants de l’école élémentaire des Charruauds ont eu la chance de découvrir l’exposition « Votre paysage dans l’objectif », proposée en partenariat avec le Conseil Général de la Gironde.

L’objectif de cette exposition ? Faire participer les citoyens du département à une consultation sur les représentations qu’ils ont de leur cadre de vie. Mais ce projet va plus loin : il revêt une vraie dimension scientifique, puisque les contributions ont été analysées par des sociologues du Centre Emile Durkheim, de l’Université de Bordeaux Segalen.demarche

317 personnes ont ainsi apporté leur pierre à l’édifice en proposant une photo du paysage le plus représentatif de leur cadre de vie, accompagné d’un texte explicatif. Ce sont quelques-unes de ces participations que les enfants de l’école ont pu découvrir un mois durant, et partager avec leurs parents lors de la soirée du 8 décembre 2014…

Ce soir-là, les familles présentes ont eu le plaisir de découvrir l’exposition à travers un autre regard : celui d’un des sociologues ayant collaboré au projet.

 

Après avoir présenté la démarche de ce travail, celui-ci a exposé les 3 grandes thématiques présentées, faisant du paysage…

 

un sujet de débat : paysages à protéger (forêts, littoral, plages polluées, espaces ruraux… que l’Homme détruit, mais dont – paradoxalement – la sauvegarde dépend), mais aussi paysages dérangeants, espaces détruits par l’urbanisation, la pollution visuelle des entrées de ville ou des zones commerciales…

them1

 

le reflet d’une identité, avec des photos d’intérieurs, d’un cadre de vie très individuel, qui s’étend peu à peu vers l’autre, s’ouvre sur l’extérieur : le jardin, la rue, mais également sur des paysages iconiques du territoire tels que les vignes, le bassin d’Arcachon ou encore la dune du Pyla.

them2

 

la perception d’usages : « mon cadre de vie, c’est là où je fais le plus de choses », là où je travaille, où j’étudie, où je sors… avec une notion forte de temporalité, les usages étant différents en fonction des temps.

them3

Le sociologue explique également l’importance de faire se croiser texte et image, l’un(e) ne prenant tout son sens qu’accompagné(e) de l’autre. La photo n’est d’ailleurs qu’un prétexte pour « dire des choses », un formidable outil de concertation qui favorise la communication.

Cette soirée fut également l’occasion de présenter aux familles le projet pédagogique – à la fois scolaire et périscolaire – qui accompagne cette exposition, et vient donner un sens encore plus fort à la démarche.

En effet, si l’exposition a désormais quitté l’école, un projet a pour objectif de prolonger les interrogations et les échanges qu’elle a pu susciter : pourquoi ne pas créer une collection de photographies de paysages de l’école, vus par les enfants, qui prendrait la forme d’une mosaïque ? Là encore, de l’individuel vers le collectif.

Il s’agit d’interroger le regard des enfants sur le monde qui les entoure, et de leur permettre de laisser une trace de leur vision du « paysage » de leur école : à l’extérieur (des murs ocres au goudron de la cour, en passant par les animaux de la ferme mitoyenne), mais aussi à l’intérieur. Quoi de plus quotidien pour eux, en effet, qu’une salle de classe, qui offre néanmoins une infinité de lignes, de formes, de couleurs, de matières… ? Et autant d’angles de vue différents que d’enfants.

De mi-mars à mai 2015, une sélection de clichés sera mise en page afin de constituer un catalogue de l’exposition – carnet-mémoire pour chaque enfant de l’école – et ces derniers s’interrogeront sur les « paysages sonores » les mieux à même d’accompagner leur exposition, qui devrait être inaugurée début juin 2015.

expo5

En attendant, l’exposition originale du Conseil Général rejoindra mi-janvier l’école élémentaire de Carré, questionnera de nouveaux enfants, évoquera de nouveaux paysages, s’accompagnera de nouveaux projets… Car si les écoles se suivent, il est évident qu’elles ne se ressemblent pas.

A découvrir prochainement !

Cérémonie du 11 novembre 2014 (C.M.E.)

Ecrit par Education sur . Publié dans 3. La formation de la personne et du citoyen, C.M.E.

Mardi 11 novembre 2014, les membres du Conseil Municipal Enfant étaient conviés à participer à la cérémonie de commémoration au Monument aux Morts, à l’occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale.

ceremonie

Accompagnés de jeunes du lycée Jean Monnet, les enfants ont lu des cartes postales de soldats, datées de cette première année de guerre, ainsi que des actes administratifs tels que le procès-verbal de la séance du conseil municipal du 4 août 1914, ou un communiqué du Maire à la population du 7 août 1914, saluant l’effort de guerre.

lecture

Ce fut également l’occasion pour eux d’assister à un défilé de l’association Aquitaine, Collection, Reconstitution, Museum d’Arveyres qui leur a permis de découvrir les tenues des soldats et le matériel – de guerre et médical – d’époque.

soldats

Enfin, les enfants ont accompagné le Maire, le député et sa suppléante, le sous-préfet, le président de l’Association des Anciens Combattants et un représentant du régiment de Vayres dans leur dépôt de gerbe.

gerbe

Cette intervention, les élus du C.M.E. la préparaient depuis plusieurs semaines. En effet, en amont de cette cérémonie, ils avaient bénéficié d’une visite commentée de l’exposition « Libourne, à l’heure de la Guerre », réalisée par le service des Archives de la Ville.

enfants

Cette cérémonie empreinte d’émotions leur a offert l’opportunité de découvrir – de façon plus tangible que tous les livres d’Histoire – ces années tragiques qui ont si profondément marqué la France et l’Europe… C’est aussi ça, le rôle du Conseil Municipal Enfant.

Exposition d’arts plastiques (Charruauds)

Ecrit par Education sur . Publié dans 1. Les langages pour penser et communiquer, 5. Les représentations du monde et de l'activité humaine, Charruauds

Le 24 juin 2014, les enfants de l’école des Charruauds exposaient leurs œuvres, réalisées au fil de l’année avec l’intervenante municipale en arts plastiques, qui nous offre pour l’occasion son regard – empreint de bienveillance et d’une douce nostalgie – sur ce projet…

« Cet hiver, à la demande de l’enseignante des CM2 et grâce à l’agrément entre l’Education Nationale et la Ville de Libourne, je suis intervenue pour améliorer les techniques de dessin des élèves.

En voici les étapes :

1. Dessiner une échelle de valeurs de gris avec un même crayon ou stylo. Puis séances de « dessins à vue » avec éclairage en classe (théière, cafetière, etc.).

theiere_ech

2. La couleur : pastel à l’huile (fruits).

fruit_ech

3. Le mannequin de bois : chaque élève l’installe dans la posture qu’il souhaite (souvent en lien avec une passion sportive), puis le dessine en découvrant les proportions, avant de l’habiller au crayon et aquarelle.

bonhomme_ech.

4. Séances de « pose » en classe pour apprendre à dessiner un corps, une posture.

5. Le « Pompidoudou » : grands mais toujours attachés à leurs doudous, chaque élève a amené le sien puis l’a dessiné en partant d’abord de la « tâche de couleur » (aquarelle), puis le cerné.

doudou_ech

6. « Séances de portraits », deux par deux, avec comme règle du jeu :
– griffonner (trait énergique)
– dessiner sans lever son crayon
– dessiner sans regarder sa feuille

Beaucoup se sont aperçus que finalement, en fixant des règles de jeux, on regarde beaucoup plus le modèle et cela lui ressemble énormément.

Ma récompense ?
« Ce sont les enfants qui ont fait ça ?! »
« Je ne pensais pas mon enfant capable de faire ça, je vais le mettre sous verre. »
« Merci, car ce week-end, je me suis amusée à dessiner mes enfants, avant je n’aurais pas osé. »

portrait_ech

Sans faire de généralité, les élèves de CM2 – contrairement aux plus jeunes – se contentent souvent de dessiner ce qu’ils savent, par peur du regard ou jugement de l’autre… C’est le début de « moi je ne sais pas dessiner ».

Je crois qu’il s’agit plutôt d’être prêt à prendre un risque car, comme je leur dis, dessiner ce que l’on voit, c’est une autre façon de ‘’photographier‘’ en y ajoutant aussi des ressentis de l’instant, des sentiments… Cependant, c’est comme un sport, cela nécessite de l’entrainement !

Le 24 juin au soir, soirée d’émotion pour tous les parents de CM2, avec l’inauguration de cette exposition, en encourageant les parents à offrir des carnets de croquis à leurs enfants pour ‘’photographier‘’ leurs vacances… »

Une jolie façon de clore l’année scolaire – mais aussi les 8 années passées ensemble pour ces enfants qui, en septembre prochain, entreront au collège…

« Boites humaines et bout de moi » – Les enfants exposent au CAPC ! (Centre)

Ecrit par Education sur . Publié dans 1. Les langages pour penser et communiquer, 5. Les représentations du monde et de l'activité humaine, Centre

Juste avant la sortie des classes, aux alentours des écoles du Centre, vous avez peut-être croisé des enfants tenant à la main une drôle de boite, une boite à leur image – de face, de dos, de profil – une boite toute ficelée qu’ils portaient avec beaucoup d’attention et un brin de fierté…

« Nous sommes allés voir des œuvres et après,
on a eu des idées qui sont sorties de notre tête comme des artistes. » – Lubin

boites_cour_ece

Ces boites, ce sont leurs souvenirs d’une extraordinaire expérience qui a débuté au mois de novembre 2013 pour les élèves de CE1 de deux classes de l’école élémentaire du Centre, avec la visite de l’exposition « La sentinelle, conversation, dédicaces et autres partitions », au CAPC, musée d’art contemporain de Bordeaux.

« On a fait un projet d’art
et on va y mettre des objets qui sont précieux pour nous. » – Maxime

Suite à cette sensibilisation aux différents aspects de la création artistique contemporaine, les enfants – accompagnés de leurs enseignantes et de l’intervenante municipale en arts plastiques qui a investi leur classe, la transformant en un véritable atelier d’artiste ! – ont engagé à leur tour une démarche de création, en expérimentant diverses techniques…

cour_ece

« Tu nous as montré des œuvres éphémères qui se mangeaient
et nous aussi on a fait des installations éphémères dans la cour ».

A la clé ? Une exposition de leur œuvre finale, « Boites humaine et bout de moi »*, au CAPC !
Ou quand la collaboration entre musée et école, entre culture et éducation, offre aux enfants une expérience artistique et humaine qu’ils garderont longtemps en mémoire : ce moment où leurs créations étaient exposées dans un musée !

« On a eu une place au CAPC, c’est une chance. » – Anna

Vous comprenez maintenant, l’attention, la fierté avec laquelle ces artistes en herbe tenaient leurs boites. Des boîtes magiques, avec « des objets qu’on tient tant », comme dirait la petite Soukaïna…

 

*Inaugurée le 30 avril 2014, l’exposition était ouverte au public jusqu’au 20 mai 2014, et présentait les œuvres de dix écoles du département.

Soirée “Petit Prince” (Nord)

Ecrit par Education sur . Publié dans 4. Les systèmes naturels et techniques, Nord

afficheIl va sans dire qu’à l’école du Nord Saint-Exupéry, l’anniversaire du Petit Prince est un véritable évènement ! Et d’autant plus quand – à l’image des enfants et des animateurs de l’école – on a la tête dans les étoiles

Vendredi 11 avril 2014, 29 petits habitués de l’accueil périscolaire se sont donc préparés pour ce grand moment. Leur dress code ? « Une tenue de soirée digne de leur super exposition ».

Mais avant d’accueillir les familles, de jouer et de s’émerveiller ensemble devant l’immensité du ciel, place aux ateliers, pour bien débuter la soirée ! Pendant qu’un groupe prépare les pizzas que tous partageront le soir, un autre confectionne les roses en crépon qu’ils offriront comme laissez-passer à leurs invités, parents, frères et sœurs – avant d’échanger les groupes, pour que tous aient la possibilité de s’impliquer.

 soirée

Quelques parts de pizza et de gâteau au chocolat plus tard, direction la salle …

La « super exposition » est également consacrée aux planètes, aux étoiles, aux galaxies et aux nébuleuses, entre découverte scientifique et création ludique. Si le ciel – couvert – ne permettra pas de sortir les télescopes, l’immeuble Berthon, ses guirlandes d’étoiles et de paillettes, ses montgolfières et ses paysages lunaires, offrent un interlude plein de poésie.

Enfin, une grande partie du jeu Loup Garou donne à la soirée ce petit côté mystérieux, qui fait peur juste ce qu’il faut lorsque le crépuscule tombe et que les monstres – peut-être – sortent de leur cachette…

petit_prince1

[Cliquez pour agrandir. ]

petit_prince2

Un joli moment de rire et de partage, avant de se souhaiter bonne nuit et de repartir avec entre les mains un exemplaire du Périsco Express, entièrement consacré au Petit Prince. Un numéro qui, tout comme le hors-série de la dernière soirée Astronord, fait la part belle à l’imaginaire…

> Découvrez le hors-série du Périsco-Express consacré au Petit Prince.

soirée 4