Articles marqués avec ‘convivialité’

Du vendredi 13 à Halloween… (EPI)

Ecrit par Education sur . Publié dans Epinette

Ah, le vendredi 13 !

Il y a ceux qui pensent qu’il porte chance, les autres qu’il amène le malheur ! Sans doute en reste-t-il quelques uns pour ne pas se poser ce genre de questions…

Qui peut savoir dans quel camp se trouvaient les 3 équipes qui se sont affrontées à l’école primaire de l’Epinette, le vendredi 13 octobre dernier, au cours d’une compétition effrénée de Thèque ?

Si l’on présente généralement ce sport collectif comme une variante du Baseball, on oublie souvent de reconnaitre ses origines normandes. Il faut dire que dans la forme, la Thèque s’apparente effectivement à son cousin (ou petit-fils ?) américain* : dans un cas comme dans l’autre, des batteurs ont à renvoyer la balle avant de faire le tour d’un terrain délimité, sans se faire éliminer par les adversaires.

A l’Epinette, cette confrontation a fini par une égalité parfaite entre les 3 équipes participantes. Si le référent-école, pris dans le feu de l’action, déplore de n’avoir pu prendre de photos, nous le croirons sur parole quand il nous dit que cette soirée parents-enfants a été un franc succès, avec notamment la présence de nombreux papas prêts à défendre la couleur de leur équipe.

Des photos, nous en avons néanmoins quelques-unes, d’autres temps forts qui ont ponctué le rythme périscolaire de ce début d’année.

Comme par exemple le loto du 19 octobre, activité traditionnelle dont le succès ne se dément jamais, avec 90 participants pour cet opus :

loto_epi_19102017_2                          loto_epi_19102017_3

 

… Ou encore cette confection de masques, le 23 octobre dernier, qui présage d’un Halloween riche en bonbons et en farces, cette année !

halloween_epi_23.10.2017_1

 

* Le Baseball est le 3ème sport le plus pratiqué aux USA, après le Football américain et le Hockey sur glace, et devant le Golf ou le Basketball : source Wikipédia 2017

Le repas le plus important de la journée (ECA)

Ecrit par Education sur . Publié dans 5. Les représentations du monde et de l'activité humaine, Carré

Avant d’affronter une belle journée d’apprentissages et de loisirs à l’école, rien de tel qu’un bon petit-déjeuner !

Et ce ne sont pas les enfants de l’élémentaire de Carré qui vous diront le contraire, se rappelant de l’expérience de février dernier lors de laquelle l’équipe de la Cuisine Centrale et celle d’animation périscolaire ont organisé un petit-déjeuner… sur l’école !

Pour rappel, le petit déjeuner permet à l’organisme de faire le plein d’énergie et de nutriments pour la matinée, c’est « le starter de la journée » qui permet d’éviter la fatigue de fin de matinée. S’il est complet, il peut se composer :
· D’un produit céréalier (pain, biscotte, céréales peu sucrées) ;
· D’un produit laitier (lait demi-écrémé, yaourt, fromage blanc, fromage) ;
· D’un fruit ou compote ou d’½ verre de jus de fruit sans sucre ajouté ;
· D’une boisson (lait, jus de fruit, eau).

Pour aller plus loin et afin de découvrir ce qu’il se fait en la matière chez nos voisins anglais, le mercredi 29 mars avait été organisé sur l’école un « breakfast » à l’anglaise.  Les enfants avaient pu manger des saucisses, de la gelée, des haricots coco « beans », du bacon, etc… Selon certains avis, un tel régime le matin mettrait en route le métabolisme, permettrait ensuite de mieux digérer les autres repas, et serait meilleur pour la santé qu’un bol de céréales.

Si l’expérience s’en est arrêtée là, nous pouvons sans doute méditer ce dicton anglais : « Eat Breakfast like a king, lunch like a prince and have supper like a pauper *».

De là à dire que les enfants de l’école élémentaire de Carré ont été traités comme des rois ce jour-là, il n’y a qu’un pas…

 

*Prendre un petit-déjeuner de Roi, un déjeuner de Prince et un diner de mendiant…

Ils n’ont pas perdu le Nord (NORD)

Ecrit par Education sur . Publié dans 3. La formation de la personne et du citoyen, Nord

Deux petites semaines séparent les enfants de leur retour en classe… Et de leurs retrouvailles avec les équipes d’animation périscolaire !

Et pour motiver les quelques enfants qui ne seraient pas emballés à l’idée de retrouver leur salle de classe en septembre prochain, l’équipe de l’école primaire du Nord-St Exupéry nous propose un petit bilan de quelques-uns de ses projets organisés  l’an passé.

Après la soirée “100% défis” de janvier, où l’esprit d’équipe était mis à l’honneur autour d’épreuves plus drôles les unes que les autres (Ping-pong splash, foot pong, coules-pas-les billes, jeux de réflexions…), c’est la solidarité qui avait marqué le mois de mars lors de la soirée “Créa’troc” : les créations des enfants (petits objets de décorations et autres œuvres en tous genres) ont pu être échangées contre des jeux et jouets qui ont été par la suite offert à la gendarmerie, pour améliorer l’accueil des mineurs dans ses locaux.

creatroc_eno_2017_2creatroc_eno_2017_5

 

 

 

creatroc_eno_2017_3

En avril, la soirée “Family Chef” a donné l’opportunité aux enfants de participer à un concours de cuisine, réunissant 4 équipes, et visant à confectionner un apéritif dinatoire. Le jury, intransigeant, a noté le goût mais également la qualité du travail d’équipe, l’originalité et le respect des règles d’hygiène. Les quatre compositions ont pu ensuite être dégustées par l’ensemble des participants et leur famille, dans un beau moment de découverte culinaire et de convivialité.

petitdej_eca_2017_2petitdej_ eca_2017_1

 

 

 

 

familychef_eno_2017_2

C’est sur ces mêmes thématiques que l’équipe de la Cuisine Centrale municipale est intervenue en mai (à l’école primaire du Nord, mais aussi sur toutes les écoles élémentaires, sur les jeudis de mai et de juin…) pour confectionner dans la cour de l’école une paëlla géante, dégustée le midi pour le plus grand plaisir des papilles des petits et des grands !

Les enfants ont ainsi pu découvrir les différentes étapes de l’élaboration de ce plat traditionnel espagnol, originaire de la région de Valence.
paella_eno_2017_1paella_eno_2017_2

 

 

 

paella_eno_2017_4

 

Et pour finir l’année et fêter l’arrivée des beaux jours, une dernière soirée a été organisée en juin pour découvrir (ou redécouvrir) le plaisir de jouer en famille : billard, Mölkky et pétanque étaient mis à l’honneur, sans oublier les jeux de cibles ou de société.

 

Esprit d’équipe, solidarité, convivialité et plaisir de jouer, autant de valeurs qui se retrouveront dans les projets des équipes d’animation, dès la rentrée !

Plus belle mon école, fleurissons-la ! (Nord – Charruauds – Sud – Garderose – Epinette – Carré – Centre)

Ecrit par Education sur . Publié dans 3. La formation de la personne et du citoyen, 4. Les systèmes naturels et techniques, 5. Les représentations du monde et de l'activité humaine, Carré, Centre, Charruauds, Epinette, Garderose, Nord, Sud

Pour accompagner la Ville dans sa démarche de fleurissement participatif (Clic), qui mieux que de jeunes jardiniers amateurs, enthousiastes et volontaires pour passer à l’action ? Petit bilan de ce printemps 2017, riche en projets fleuris pour les accueils périscolaires…

Sur l’école primaire du Nord-Saint Exupéry, les enfants ont décidé d’œuvrer pour leurs jeunes camarades de la maternelle, en fabriquant des jardinières, avec du bois de récupération, qui sont venues agrémenter le « jardin des petits », par ailleurs travaillé avec les enseignants dans le cadre du projet d’école.

Les primaires du Sud et de l’Epinette se sont lancées dans l’aménagement d’un espace fleuri, devant le bâtiment périscolaire pour l’une, en bordure de parc pour l’autre, qui a vu s’épanouir ces dernières semaines des pétales de toutes formes et couleurs, pour le plus grand ravissement des enfants et des insectes de passage.

A l’élémentaire Carré, ces derniers sont carrément invités à s’installer, avec la création d’une petite maison dédiée à leur habitation, qui trouvera sa place dans le fameux « jardin zen » périscolaire.Carré_printemps_5

Fameux, car ce jardin a fait l’objet d’un projet qui n’a pas attendu le printemps pour voir le jour. Inauguré en décembre dernier, les enfants se sont faits terrassiers, jardiniers et paysagistes pour imaginer cet espace vert –dans un environnement par ailleurs très urbain-, dédié au calme et à la contemplation, permettant tout au long de l’année de s’interroger sur des notions telles que la biodiversité et l’écologie.

Carré_printemps_1Carré_printemps_2Carré_printemps_3Et ce ne sont pas les petites grenouilles, depuis venues s’installer dans le bassin pour tenir compagnie aux poissons, qui vous diront le contraire…

Carré_printemps_4

(Vous pouvez agrandir la photo pour vous aider à trouver la grenouille…) 

Pour en finir sur ce jardin extraordinaire,  souhaitons la bienvenue aux deux derniers arbustes qui viennent d’y trouver leur place, un érable japonais et un pommier nain.

Pour l’élémentaire de Garderose, c’est non seulement le plaisir de planter collectivement des graines qui a marqué le printemps, mais aussi la volonté du Club Initiative périscolaire de profiter de l’occasion pour sensibiliser les parents à la protection de l’environnement. C’est ainsi que se sont vus être implantés à l’entrée de l’école un panneau « anti-mégots » et une boîte à idée pour embellir le site, le tout fabriqué par les enfants.

Dans les sites du centre-ville, les ateliers du printemps ont été l’occasion de planter des fleurs de rocaille et des plantes aromatiques dans un massif dédié à cet effet et dans des caisses en bois décorées par les enfants. Et pour sensibiliser leurs parents à la découverte du fruit de leur labeur qui vient agrémenter la cour, quoi de mieux qu’un atelier de création de fleurs en papier comme support d’invitation ?

Enfin, l’élémentaire Charruauds n’a pas été en reste dans cette célébration printanière,  avec la création de massifs surélevés autour des arbres de l’entrée de l’école, délimités par une bordure en osier et abritant aujourd’hui des plantes vivaces qui demandent peu d’arrosage. Et toujours dans sa démarche de réemploi d’objets recyclés, l’équipe périscolaire a aussi proposé la création de jardinières, certaines murales, dans de vieux bidons ayant retrouvé une nouvelle jeunesse après être passés sous le pinceau expert et coloré des enfants.

Charruauds_printemps_1Charruauds_printemps_3Charruauds_printemps_2

“Il y a des fleurs partout pour qui veut bien les voir”, a pu dire Matisse. Et sans doute plus encore dans les écoles libournaises, en ce printemps 2017…

Vivement la prochaine météorite ! (Centre)

Ecrit par Education sur . Publié dans 3. La formation de la personne et du citoyen, Centre

Selon des experts en astronomie, une météorite aurait explosé dans le ciel libournais le jeudi 6 avril 2017 au-dessus des écoles élémentaires du Centre, phénomène accrédité par des agences internationales plus “officielles” les unes que les autres.

Pour autant, suite aux premières investigations menées dans la journée, aucune conséquence ne semblait à déplorer, tout paraissait normal…

Jusqu’à l’apparition en soirée d’une équipe périscolaire entièrement remaniée, pour s’être trop approchée d’un débris stellaire conférant des super-pouvoirs, tombé inopinément dans la cour : au revoir les animateurs, voici que pour encadrer les enfants surgissent Supercut, Super Fly, Captain Morgan, Super Girl,  Captain Amerisa, Cat woman et même Elastic’Girl !ece_avril2017_equipe

 

C’est à partir de cette histoire tout droit sortie d’un blockbuster américain que l’équipe d’animation a proposé aux enfants, comme aux parents, d’ouvrir un “centre de formation pour super-héros”, afin que chacun puisse découvrir son super-pouvoir.

Au programme de cet étonnant carnaval, on pouvait notamment participer à un stage de création de costume (masque, bracelets « super pouvoir »,…) ece_avril2017_atelier

ece_avril2017_atelier2

… ou encore danser pour chercher l’inspiration de son nom de super-héros !

ece_avril2017_Danse_170526

 

Après bien des fous-rires, cette « formation-express » s’est clôturée dans une ambiance festive, par un goûter partagé où se sont côtoyés « Montagne de Muscles », « Super SimSim », « Super Zozo », « Hyper Curly » et bien d’autres nouveaux héros.

Étrangement, le lendemain, les animateurs périscolaires avaient perdu leurs costumes et ne se souvenaient que de pas grand-chose… Avec ou sans pouvoir, nul doute qu’ils n’en restent pas moins « super » !