Des imprimantes 3D dans les écoles… (ECH-ENO-ESU-EPI-ECA-EGA-ECE)

Ecrit par Education sur . Publié dans 1. Les langages pour penser et communiquer, 2. Les méthodes et outils pour apprendre, 4. Les systèmes naturels et techniques, Carré, Centre, Charruauds, Epinette, Garderose, Nord, Récré-ateliers, Sud

La  consolidation des équipes d’animation périscolaire dans leur technicité et la qualité des liens partenariaux avec l’inspection de circonscription de l’Education Nationale figurent parmi les enseignements tirés de la mise en œuvre du Projet Éducatif de Territoire (PEdT) libournais sur la période 2014-2017.

Pour aller encore plus loin dans ses ambitions éducatives, la Ville a donc souhaité proposer un avenant à son PEdT pour la période 2017-2020, en cohérence avec ces enseignements mais aussi avec de nouveaux objectifs, parmi lesquels figurent « Les apprentissages par l’innovation technologique ».

Et c’est avec le soutien de l’équipe pédagogique de la Circonscription Libourne 1 que la Ville a décidé d’équiper l’ensemble de ses écoles élémentaires d’une imprimante 3D d’ici fin 2017 et d’apporter à ses équipes d’animation, ainsi qu’aux enseignants concernés, un temps de formation conjoint pour développer des projets communs et complémentaires autour de cette nouvelle technologie.

Pour ce faire, 3 modules de formation partagée seront proposés d’ici la fin de l’année, avec des imprimantes… livrées en kit !

montage_imprimante_3d_6

 

Loin d’être une contrainte, ce montage « par soi-même » permettra aux utilisateurs d’être plus autonomes au quotidien dans la gestion technique de l’appareil.

Le premier module « Montage accompagné » s’est déroulé en deux après-midis, les mercredis 15 et 22 novembre 2017, pour permettre :
• Le montage de l’imprimante ;
• Son étalonnage et sa calibration ;
• La première utilisation du Logiciel CURA by DAGOMA (interface d’impression) ;
• La première impression.

montage_imprimante_3d_4 montage_imprimante_3d_2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le second module, « Découverte de l’impression 3D », organisé le 29 novembre après-midi, abordera :
• Les bases de l’impression 3D ;
• Les différents matériaux utilisables via l’imprimante et leur utilisation ;
• L’utilisation au quotidien de l’imprimante (chargement de filament, changement du support d’accroche, maintenance préventive) ;
• La découverte des bibliothèques « clés en main » d’objets à imprimer depuis Internet ;
• L’utilisation de logiciel gratuit de modélisation TinkerCAD pour la création originale, le détournement ou la personnalisation d’objet.
• La réalisation d’une création originale.

En parallèle, la Ville et les conseillers pédagogiques travailleront de concert au développement de “scenarii pédagogiques”, pour proposer des fiches-projets à destination des enseignants (en lien avec le Socle Commun des apprentissages/ le langage : développement d’une problématique dont la résolution passe par l’impression 3D) et des animateurs (contenus ludiques incluant obligatoirement la notion d’intérêt général : tout projet d’impression doit servir la collectivité de l’école).

Un projet ambitieux, une innovation pédagogique unique dans l’Académie -voire peut-être en France, en cycle élémentaire ?-, une belle démarche institutionnellement partagée, le tout au profit des enfants scolarisés dans nos écoles qui pourront découvrir cette nouvelle technologie et bénéficier des apprentissages qui l’accompagnent dès le retour des vacances de noël !

Pour approfondir le sujet :

– Un lien vers un dossier pédagogique : *Clic*

– Une petite vidéo pour comprendre “Comment ça marche, une imprimante 3D ?” : *Clic*

– Une visite dans un atelier d’impression : *Clic*

Une Cabane à Jouer pour la rentrée (Charruauds)

Ecrit par Education sur . Publié dans 3. La formation de la personne et du citoyen, 4. Les systèmes naturels et techniques, Charruauds, Récré-ateliers

En 2016, dans le cadre d’une formation conjointe entre personnels enseignants et municipaux sur le Climat Scolaire, avait été présentée une expérimentation parisienne dont les concepteurs parlaient en ces termes :

«Il s’agit de transformer l’environnement humain et matériel existant dans les cours d’écoles, pour favoriser le jeu libre et créatif des enfants et permettre la réutilisation d’objets voués à être jetés. Un “coffre à jouer” géant posé dans les cours de récréation, rempli de matériel issu du recyclage, est mis à la disposition de tous les enfants de l’école.» (pour plus de renseignements : Clic et Clic)

La Ville a souhaité se réapproprier cette expérience en proposant qu’une école pilote puisse accueillir une «Cabane à Jouer» qui sera implantée dans la cour de l’école, dans le cadre d’une action commune scolaire/ périscolaire, travaillée en partenariat avec les parents d’élèves et porteuse des ambitions suivantes :

  • Proposer l’organisation d’un espace en extérieur qui permette de répondre aux besoins des enfants en matière d’activités ludiques, libres et autonomes ;
  • Développer l’expérimentation pédagogique favorisant un Climat Scolaire apaisé ;
  • Sensibiliser  la communauté éducative et les enfants à l’économie circulaire par la réutilisation d’objets.

L’école élémentaire des Charruauds s’est portée volontaire pour l’expérience.

Tout au long de l’année scolaire 2016-2017 et coordonné par la direction Education de la Ville, un groupe de pilotage s’est constitué autour de la directrice de l’école, de la référente municipale et d’un conseiller pédagogique de la circonscription. D’autres acteurs ont pu y être ponctuellement associés, selon les thématiques abordées : le directeur de l’ALSH qui partage les locaux sur le temps extrascolaire, un représentant du Syndicat Mixte Intercommunal de Collecte et de Valorisation du Libournais (SMICVAL), un ludothécaire et, bien entendu, les représentants des parents d’élèves.

Mode de fonctionnement, validation des objets récupérés, protocoles de sécurité, définition du rôle de chacun, modalités d’évaluation… Autant de sujets présentés en conseil d’école et qui ont animé ce groupe de pilotage, pour une Cabane à Jouer qui sera implantée cet été, en prévision d’une inauguration en septembre 2017 avec tous les acteurs du projet.

Dans cette attente, un récré-atelier “spécial Cabane à Jouer” est proposé en cette dernière période de l’année, avec un groupe de jeunes volontaires qui seront les ambassadeurs du projet auprès de leurs camarades, n’hésitant pas à se mettre en situation, avec un grand plaisir, pour un premier retour d’expérience…

Cabane_a_jouer3                           Cabane_a_jouer2

Cabane_a_jouer1

Pas d’échecs sans victoire (Carré – Centre – Charruauds – Epinette – Garderose – Nord – Sud )

Ecrit par Education sur . Publié dans 2. Les méthodes et outils pour apprendre, Carré, Centre, Charruauds, Epinette, Garderose, Nord, Récré-ateliers, Sud

Depuis la rentrée 2014, dans le cadre des récré-ateliers, les enfants ont notamment l’opportunité de s’initier à la pratique des échecs avec l’association l’Echiquier Libournais.

Pour faire suite aux récré-ateliers “Je joue aux échecs” mis en place dans les écoles primaire du Sud et élémentaire du Centre du 19 septembre au 2 décembre 2016, l’Échiquier Libournais a invité cette année encore, le 3 décembre dernier, les élèves initiés à participer à leur premier tournoi d’échecs.

Les nouveaux joueurs, récemment diplômés au premier grade du  “Pion d’honneur” de la Fédération Française des Échecs (FFE), ont ainsi pu mettre en avant leur sens tactique à partir des connaissances acquises pendant les ateliers, qui valorisent leurs aptitudes au calcul, à la concentration et à la prise de décision.

8 participants ont relevé le défi. Au final, c’est Victor qui a remporté le tournoi devant sa sœur Daphné, augurant de belles revanches à la maison. Les 4 premiers finalistes, Victor, Daphné, Nicolas et Antoine passent donc le grade supplémentaire du “Fou d’honneur”, alors que les autres participants sont promus “Cavaliers d’honneur”.

echec_ece

Une expérience à la fois conviviale et studieuse qui devrait être renouvelée à l’issue de chaque cycle d’initiation pour le plus grand plaisir des enfants et des parents concernés, qui ont été nombreux cette année à assister au tournoi.

Du 5 décembre 2016 et au 17 février 2017, ce sont les écoles primaires du Nord et de l’Épinette qui ont pu accueillir cette initiation aux échecs, avant les autres sites scolaires qui en bénéficieront sur les prochaines périodes de récré-ateliers.

Des récré-ateliers créatifs… (Récré-ateliers – Carré)

Ecrit par Education sur . Publié dans 1. Les langages pour penser et communiquer, 5. Les représentations du monde et de l'activité humaine, Carré, Récré-ateliers

Voilà un mois que les récré-ateliers ont repris sur l’ensemble des écoles de la ville… L’occasion pour les enfants de découvrir de nouvelles activités et de partager des moments privilégiés avec les animateurs et animatrices qu’ils côtoient au quotidien, mais aussi avec des intervenant(e)s extérieurs (associations, auto-entrepreneurs, enseignants d’autres écoles…).

A l’école élémentaire de Carré, par exemple, une enseignante de maternelle propose aux plus jeunes (CP-CE1) un atelier consacré aux arts visuels, avec l’objectif de réaliser une fresque collective, partagée avec tous puisqu’elle prendra place sur l’un des murs entourant la cour de l’école !

eca_mains2

Les enfants n’ont pas manqué d’idées ! Mais il faut faire des choix… Alors ce seront les empreintes de leurs mains qui décoreront le mur, ainsi que le nom de l’école ou un mot en portant les valeurs (« fraternité », par exemple).

Les enfants se sont entrainés…

eca_dessins

eca_mains

Ils sont prêts !

eca_mur

Dans les semaines à venir, le mur se parera de couleurs et les enfants auront la fierté d’avoir créé une œuvre qui restera, pour tous leurs camarades à venir…

 

Pendant ce temps, dans la bibliothèque de l’école, une auteure de littérature de jeunesse propose aux enfants un autre atelier d’expression créative, non plus autour des arts plastiques, mais des mots.

Lundi 10 octobre, par exemple, les enfants étaient invités – à partir de clichés d’Eugène Atget, photographe libournais – à imaginer ce qui pouvait bien se dérouler « hors du cadre »…

Les enfants ont puisé dans leurs différents univers et souvenirs pour proposer un texte personnel – ou rédigé en groupe – qu’ils ont ensuite pu lire à leurs camarades.

eca_ecriture

Au bout de la ruelle, photographiée par Eugène Atget, Adrien a par exemple imaginé un monde de Noël, peuplé de lutins et de jouets ; pour Rafaël, la ruelle cache de nombreux animaux, des éléphants aux oiseaux… Arthur, très inspiré par la photo, s’interroge sur l’idée même de ruelle, de « bout », sur ce qu’elle peut cacher et signifier…

Les enfants s’écoutent avec beaucoup de respect, dans une ambiance apaisée où chacun trouve ses mots… et sa place.

eca_lecture2

 

eca_lectureEt pour rester dans un sentiment de calme et de bien-être, les enfants de l’école sont en train de réaliser un jardin zen, qui – chaque jour un peu plus – prend forme…

eca_mare

Mais patience ! Nous aurons la chance de découvrir ce projet une prochaine fois… :)

Récré-atelier « A la manière des Navajos » (Centre – Récré-atelier)

Ecrit par Education sur . Publié dans 5. Les représentations du monde et de l'activité humaine, Centre, Récré-ateliers

Lors de la 4ème période de récré-ateliers de l’année scolaire 2015-2016, les enfants de l’école élémentaire du Centre ont pu s’initier au tissage, « à la manière des indiens Navajos »… Ils ont ainsi fabriqué leur propre métier à tisser et réalisé les patrons des bijoux qu’ils souhaitaient créer.

navajos1

L’animatrice en charge de l’atelier raconte : « Les enfants ont réalisé un ou plusieurs bracelets. Ils ont été très passionnés et assidus tout au long de ce récré-atelier, ainsi que dans leur projet qu’ils ont même continué sur les temps de récréation ! ».

navajos

Ce récré-atelier a donc remporté un vrai succès, si bien que – lorsqu’un nouveau cycle a été proposé à la rentrée 2016 – le nombre de demandes d’inscription n’était pas loin de battre des records !

Mais que les enfants se rassurent : ils auront très certainement la chance de participer une prochaine fois à cet atelier, et de découvrir une nouveauté : le tissage en brick stitch (ou point de brique).